Toutes les nouvelles

FEST TI AR VRO : Samedi 25 mai / Ar sadorn 25 a viz Mae - Gwened / Vannes

Dans le cadre de la Fête de la Bretagne / Gouel Breizh, Emglev bro Gwened organise un événement d'ampleur le samedi 25 mai ! FEST TI AR VRO A partir de 14h00 : découverte des jeux traditionnels bretons, exposition par l'association Spered Kelt, contes animés par les Conteurs du Golfe, animations enfants, jeux de société en breton, ateliers et dédicaces …

18h00 : BATTLE de danses bretonnes animé par le Cercle Celtique de Vannes et FEST-NOZ avec DAVID PASQUET TRIO, Korriganed, Tal er Mor Glaz & Boulig Ruz.

23/01/19 Forum social local du Morbihan : Conférence-débat - Le salaire étudiant à Ti ar Vro

Dans le cadre du Forum social local du Morbihan du 20 au 27 janvier 2019.

Mercredi 23 Janvier à 20h30 : Le Salaire étudiant Conférence/Débat

Aurélien Casta est sociologue à l’Institut de recherche sur l’éducation à l’université de Bourgogne, et membre de l’Institut européen du salariat.

La hausse des frais d’inscription dans l’enseignement supérieur et le développement des prêts étudiants sont à l’ordre du jour des politiques néolibérales.

En France, Emmanuel Macron a déclaré être « ouvert » à une augmentation des frais d’inscription payés par les étudiants étrangers. Il s’agirait de prolonger la promotion, déjà ancienne, des pratiques marchandes dans l’enseignement supérieur.

Contre cette logique, une proposition radicale existe depuis plus d’un demi-siècle, celle de la gratuité des études indissociable du versement d’un salaire aux étudiants, avancée par la Charte de Grenoble de l’UNEF, en 1946, et le plan Langevin-Wallon, en 1947.

Pour comprendre et prolonger cette revendication, ce livre invite à reconnaître pleinement le fait que les étudiants sont producteurs de valeur économique pendant leurs études. Il propose le versement d’un salaire à tout adulte de plus de dix-huit ans qui souhaiterait démarrer ou reprendre une formation généraliste ou professionnelle. réseau-salariat 56 PLus d'informations : http://www.fsl56.org/2019/programme

Vendredi 30 Novembre à Ti ar Vro : Veillée contée "Contes de terre et de grève"

Les jours raccourcissent, les frimas se réveillent. Arrive novembre, le mois des veillées, moments de rencontres riches de chaleur humaine. Avec des Contes de Terre et de Grève, Les Conteurs du Golfe vous proposent de partager leurs histoires, drôles, moins drôles, facétieuses . . . toujours captivantes. Partout est le monde réel, et partout est l'invisible vivant. Venez prêter vos oreilles à ces dénicheurs d'histoires dans une ambiance conviviale.

Public dès 10 ans. Participation au chapeau. Contes en français. Renseignements : 09 72 61 16 89 - contact@tiarvro-bro-gwened.bzh

Conférence Yves Lebahy : Où va la Bretagne?

Ti ar Vro - Bro Gwened et Lenn ha Dilenn organisent Vendredi 23 novembre à 20h30

une CONFÉRENCE : Où va la Bretagne ? par Yves Lebahy et Jean-Claude Le Ruyet Où va la Bretagne ? Affirmer notre identité - Repenser notre société

Dédicaces à l'issue de la conférence en partenariat avec la librairie Lenn ha Dilenn

Le modèle économique breton inventé par le Célib au cours des Trente glorieuses a vécu. La mondialisation ultra-libérale, la dérégulation économique orchestrée par une élite technocratique contrôlant l’Union européenne et la République française, le démantèlement insidieux des acquis sociaux et humains, (…)

(…) les mutations climatiques bousculent une dynamique économique, culturelle et sociale construite après la Seconde guerre mondiale et génèrent des ruptures brutales en Bretagne : concurrence des territoires, métropolisation, déséquilibres démographiques, activités primaires (pêche, agriculture, filière agroalimentaire) malmenées et parfois condamnées.

Des langues et une culture à l’avenir incertain.

Face à ces désordres, la société se doit de réagir en inventant un autre rapport au territoire, à l’environnement, à l’économie, à la culture, et à l’Homme.

Un tel projet suppose une prise de conscience de nos responsables politiques, sociaux, économiques et de tous les citoyens avant que l’euroscepticisme et les populismes ne l’emportent et qu’à terme notre société ne se délite.

11 Novembre 2018 : Centenaire de l’Armistice – 1918/2018

Le rendez-vous est fixé à 14 heure. au plateau de Garenne à Vannes. Apportez vos drapeaux bretons !

La guerre 14-18 fut avant tout une horrible boucherie issue d’un règlement de compte entre chefs d’Etat et autres “hommes de pouvoir” protégeant leurs intérêts personnels et financiers. Pour nous, Bretons, cette victoire s’est traduite par :

- le traumatisme des familles brisées par la mort de plusieurs de leurs membres « en âge de partir au front », des individus mutilés, des lésions psychologiques irréversibles pour les survivants…

- l’acculturation du peuple breton par l’émigration de ses forces vives et l’importation du français en Bretagne qui s’ensuivit. Plus encore que l’instruction obligatoire de Jules Ferry, la guerre 14-18 marque le déclin inexorable de la langue bretonne.

- la politisation du conflit dans la société bretonne : les anciens combattants, honteux de guerre, ont été encouragés à justifier le combat qu’ils ont dû mener, notamment pour exprimer leur solidarité envers leurs compagnons tombés au front.

- Un coût financier élevé. Outre, les pensions versées à juste titre aux mutilés de guerre, une importante main-d’œuvre fut mobilisée pour la reconstruction.

C’est un profond traumatisme que les Bretons ont vécu il y a 100 ans.

Le quart des hommes qui y laissèrent la vie sous les couleurs de la France étaient Bretons. Le meilleur moyen de pallier le manque de cœur ou de courage politique des élus, des officiels, des descendants des combattants, est de leur rendre hommage en leur langue, en respectant le vœu des anciens combattants revenus du front qui voulaient un 11 novembre sans arme, afin de célébrer la paix.

nouvelles.txt · Dernière modification: 2017-01-02 13:04 par carcadio