11 Novembre 2018 : Centenaire de l’Armistice – 1918/2018

Le rendez-vous est fixé à 14 heure. au plateau de Garenne à Vannes. Apportez vos drapeaux bretons !

La guerre 14-18 fut avant tout une horrible boucherie issue d’un règlement de compte entre chefs d’Etat et autres “hommes de pouvoir” protégeant leurs intérêts personnels et financiers. Pour nous, Bretons, cette victoire s’est traduite par :

- le traumatisme des familles brisées par la mort de plusieurs de leurs membres « en âge de partir au front », des individus mutilés, des lésions psychologiques irréversibles pour les survivants…

- l’acculturation du peuple breton par l’émigration de ses forces vives et l’importation du français en Bretagne qui s’ensuivit. Plus encore que l’instruction obligatoire de Jules Ferry, la guerre 14-18 marque le déclin inexorable de la langue bretonne.

- la politisation du conflit dans la société bretonne : les anciens combattants, honteux de guerre, ont été encouragés à justifier le combat qu’ils ont dû mener, notamment pour exprimer leur solidarité envers leurs compagnons tombés au front.

- Un coût financier élevé. Outre, les pensions versées à juste titre aux mutilés de guerre, une importante main-d’œuvre fut mobilisée pour la reconstruction.

C’est un profond traumatisme que les Bretons ont vécu il y a 100 ans.

Le quart des hommes qui y laissèrent la vie sous les couleurs de la France étaient Bretons. Le meilleur moyen de pallier le manque de cœur ou de courage politique des élus, des officiels, des descendants des combattants, est de leur rendre hommage en leur langue, en respectant le vœu des anciens combattants revenus du front qui voulaient un 11 novembre sans arme, afin de célébrer la paix.

Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.
blog/news/centenaire_de_l_armistice_1918/2018.txt · Dernière modification: 2018-11-20 16:19 par Clairon29